Tribune « Pour un second quinquennat décisif sur le climat et la biodiversité »

Dans moins de 200 jours se tiendra l’élection présidentielle. Immanquablement, tous les candidats diront que le choix des Français est à nouveau « historique », et qu’il marque un choix de société, voire de civilisation. La crise climatique et environnementale légitime cette fois cet adjectif. Le quinquennat qui s’ouvrira en 2022 nous projette en effet vers 2030, point de passage essentiel pour la lutte contre le changement climatique, l’adaptation à ses conséquences ainsi que le maintien de la biodiversité.

Ce quinquennat sera décisif pour la sauvegarde de nos biens communs naturels, et par conséquent pour le bien-être de nos enfants : un enfant né aujourd’hui aura moins de trente ans en 2050 et vivra encore en 2100! Nous appelons donc à ce que chaque candidat place la transition écologique comme priorité première du débat de l’élection présidentielle. Sans maitrise de nos émissions de gaz à effet de serre, tous les autres combats sociétaux seront vains : le dôme de chaleur aux Etats-Unis, les inondations meurtrières en Allemagne et en Belgique, les feux de forêts qui ont embrasé les contours de la Méditerranée, l’accentuation des dégâts liés aux ouragans, les tensions sur les récoltes de céréales, matérialisent les prémices d’un monde invivable si nous n’agissons pas avec force pour réduire nos émissions de gaz à effet de serre.

Nous sommes convaincus qu’Emmanuel Macron est la meilleure personne pour incarner l’accélération écologique

Nous sommes convaincus qu’Emmanuel Macron est la meilleure personne pour incarner l’accélération écologique. Quoi que veuillent faire croire certains détracteurs, ces cinq dernières années ont permis de lever de nombreux blocages au bénéfice de l’environnement. L’abandon des projets symboliques comme l’aéroport Notre-Dame des Landes ou Europacity témoignent d’un changement de paradigme, tout comme l’arrêt de l’exploration d’hydrocarbures et la fermeture des dernières centrales à charbon. Outre ces symboles, des progrès incontestables ont été réalisés pour abaisser nos émissions de gaz à effet de serre dans les domaines de l’agriculture et de l’alimentation, de l’énergie, du bâtiment, du transport, dans l’économie circulaire. Rapportée à son PIB et à sa population, la France est dans le peloton de tête dans la lutte contre le réchauffement climatique.
Au-delà d’exprimer cette priorité à la transition écologique, nous appelons à ce que chaque candidat précise les objectifs chiffrés qu’il souhaite atteindre et évalue l’impact carbone des principales mesures de son programme ainsi que leur contribution à l’atteinte des Objectifs de développement durable définis par les Nations-Unies. En matière d’environnement seul le résultat importe, car il n’y a pas de planète B!

Sous l’impulsion d’Emmanuel Macron, les méthodes ont également évolué. La création de la Convention Citoyenne constitue une innovation forte, de même que celle du Haut Conseil pour le Climat ; plus d’un tiers du plan de relance a été consacré à des mesures « vertes » ; au niveau international, le succès de l’initiative « Make our planet great again », l’accueil du congrès mondial de la nature et la recherche de progrès à travers des coalitions, notamment lors des One Planet Summit, démontrent le leadership de la France. Au niveau européen, la France a largement pesé dans la politique climatique européenne et l’émergence du green deal européen ; l’Europe est incontestablement la plus ambitieuse des grandes puissances mondiales en matière de préservation de l’environnement et nous le devons en partie au volontarisme français.

Beaucoup de chemin reste à parcourir et les changements les plus profonds sont devant nous. Tous ceux qui se sentent « écologistes », tous ceux qui se préoccupent de la catastrophe climatique le savent. Seule une position politique clairvoyante, courageuse, centrale et pragmatique peut permettre une action ambitieuse et efficace, qui engage le pays tout entier dans la transformation de nos modes de vie et de notre modèle économique.

La préservation du climat et de la biodiversité et l’adaptation au changement climatique doivent être au cœur du projet sociétal de la France

Parce qu’il faudra poursuivre l’action européenne, parce qu’il faudra une France crédible dans le monde, parce qu’il faudra entraîner l’ensemble des entreprises, parce qu’il faudra rassembler tous les citoyens désireux d’agir, nous sommes convaincus qu’Emmanuel Macron est le mieux placé pour incarner cette ambition écologique partagée.

La préservation du climat et de la biodiversité et l’adaptation au changement climatique doivent être au cœur du projet sociétal de la France. Nous ne pouvons pas laisser des extrêmes accaparer l’élection présidentielle en nous faisant croire que l’immigration est la préoccupation principale des Français. C’est pourquoi, nous souhaitons dès maintenant poser les fondations de ce rassemblement autour d’Emmanuel Macron, pour un quinquennat historique qui replacera l’économie et l’action politique dans son ensemble au service de l’écologie. »

Les signataires

Initiateurs de la tribune

  • Philippe Zaouati, dirigeant d’entreprise, ancien référent Paris de LREM
  • Julien Marchal, dirigeant d’entreprise, ancien conseiller d’Emmanuel Macron
  • Frédéric Mailhos, co-animateur de Transition Ecologique en Marche
  • Audrey Zermati, co-animatrice de Transition Ecologique en Marche
  • Baptiste Perrissin-Fabert, haut-fonctionnaire, ancien directeur de cabinet de Brune Poirson
  • Edouard Civel, premier adjoint à la mairie du Vème arrondissement de Paris

Personnalités

  • Agnès Pannier-Runacher, Ministre déléguée en charge de l’industrie
  • Arnaud Leroy, Président de l’Ademe
  • Christophe Itier, ancien haut-commissaire à l’économie sociale et solidaire
  • Philippe Pelletier, avocat honoraire, ancien président de l’agence nationale de l’habitat
  • Parlementaires nationaux
  • Jean-Charles Colas-Roy, député de l’Isère, référent LREM sur la transition écologique
  • Bénédicte Peyrol, députée de l’Allier
  • Marjolaine Meynier-Millefert, députée de l’Isère
  • Florence Granjus, députée des Yvelines
  • Anthony Cellier, député du Gard
  • Laurence Maillart-Mehaignerie, députée d’Ille-et-Vilaine
  • Pierre-Alain Raphan, député de l’Essonne
  • Laurianne Rossi, députée des Hauts-de-Seine
  • Alexandre Holroyd, député des Français de l’étranger
  • Huguette Tiegna, députée du Lot
  • Célia De Lavergne, députée de la Drôme
  • Jean-Marc Zulesi, député des Bouches-du-Rhône
  • Marie Silin, députée de Paris
  • Jean-Luc Fugit, député duRhone
  • Jacqueline Dubois, députée de Dordogne
  • Marc Delatte, député de l’Aisne
  • Anne Brugnera, députée du Rhône
  • Sylvie Charrière, députée de Seine-Saint-Denis
  • Thierry Michels, député du Bas-Rhin
  • Stéphane Buchou, député de Vendée
  • Françoise Ballet-Blu, députée de la Vienne,
  • Danièle Cazarian, députée du Rhône
  • Natalia Pouzyref, députée des Yvelines
  • Damien Adam, député de Seine Maritime
  • Pascale Boyer, députée des Hautes Alpes
  • Ludovic Mendes, député de Moselle
  • Souad Zitouni, députée du Vaucluse
  • Danièle Herin, députée de l’Aude
  • Fabien Gouttefarde, député de l’Eure
  • Guillaume Gouffier-Cha, député du Val-de-Marne
  • Hélène Zannier, députée de Moselle
  • Parlementaire européen
  • Pierre Karleskind, député européen

Autres

  • Catherine Jagu
  • Valentine Tessier
  • Thierry Libaert
  • Anne-Cassandre Ledoux
  • Emmanuel Tuchscherer
  • Domine de Souza Pinto
  • Florence Gall
  • Jacques Mazeran
  • Marc Thiercelin
  • Florence Provendier
  • Nadia Desbois
  • Monique Pozzi
  • David Cazier
  • Mathieu Bègue-Daghedevirenian
  • Benoit Dubois
  • Tony Hutinet
  • Josyane Dupuis-Centre
  • Fabienne Gerstner-Riewer
  • Benoit Fortier
  • Nathalie Guetta
  • Sylvia Mille
  • David Colliaux
  • Lynda Aba
  • Gilles Widowski
  • Laurent Morel
  • Patricia Barenfel
  • Sarah May
  • Frédéric Sarkis
  • Franck Boisselet
  • Albertina Piterbarg
  • Noah Del Pozo
  • Guillaume Gibouin
  • Jean-François Pascal
  • Claudine Viard
  • Pauline Becamel
  • Valérie Sauviat
  • Corinne Thill
  • Pierre Bonsack
  • Aïcha Borges
  • Tristan Mechler
  • Dominique Walfard de Sède
  • Aurélia Caruso
  • Lise Simon
  • Antonino Alvaro
  • Isabelle Rauch
  • Stéphane Merandat
  • Quentin Chevry
  • Aurélien Loopyut
  • François-Xavier Bartoli
  • Justine Henry
  • Caroline Pozmentier
  • Patrick Olson
  • Marc Grenet
  • Camille Bonnet
  • Emmanuelle Erbsman
  • Ileana Santos
  • Vanessa Quem
  • François Ernst
  • Martin Bohmert
  • Christophe Droguere
  • Philippe Colliaux
  • Antoine Decout
  • Fabrice Dunis
  • Philippe Machtinger
  • Hanane Bengualou
  • Yves Dagallier
  • Antonio Duarte
  • Camille Aspar
  • Jean-Claude Lecoq
  • Simon De Myttenaere
  • Marianna Mendza
  • Nora Boulogne
  • Aziz François Ndiaye
  • Ange Bouity
  • Mathias Ginet
  • Jocelyn Gobron
  • Patrice Labourey
  • Thibault Gouache
  • Emmanuelle Louria
  • Julien Bruyas

1 réflexion sur “Tribune « Pour un second quinquennat décisif sur le climat et la biodiversité »”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page

Newsletter L'Union fait le Climat

Inscrivez-vous à la newsletter L'Union fait le Climat pour être au courant de toutes nos actions. Vous pouvez vous désabonner facilement à tout moment.